Quantcast
Channel: AJSPI
Mark channel Not-Safe-For-Work? cancel confirm NSFW Votes: (0 votes)
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel.
0

L'AJSPI offre des bourses de transport pour aller à la conférence de Toulouse

0
0

Comme nous l’espérions, les fonds que nous avons levés pour la Conférence européenne de Toulouse du 8 juillet 2018 vont nous permettre de subventionner le voyage de ceux d’entre vous qui souhaitent s’y rendre. Nous allons donc offrir 40 bourses de transport plafonnées à 100 euros chacune. Cette somme correspond à peu près au prix d’un aller-retour Paris-Toulouse par le train en Prem’s. Les billets d’avion sont actuellement autour de 120 €. Les mêmes billets de train plein tarif coûtent environ 200 €. Moralité : si vous vous inscrivez maintenant, la bourse remboursera la quasi-totalité du transport. Plus tard, vous risquez d’avoir à rajouter au bout, d’autant que ce sera le premier week-end des vacances d’été.

Voici comment procéder. Les bourses seront distribuées sur la base du « premier inscrit à la conférence, premier servi ». (Les inscriptions se font en ligne sur le site www.ecsj2018.eu). Commencez donc par vous inscrire (il vous en coûtera 25 €, mais les deux repas sont pris en charge), puis faites un mail à l’adresse travelgrants@ecsj2018.eu indiquant que vous êtes candidat à la subvention transport AJSPI. Nous vous confirmerons par retour de mail que vous avez la bourse, puis vous devrez acheter les billets vous-même, et vous serez remboursé à la conférence.

Profitez-en également pour réserver (toujours sur le site) les studios proposés par le CROUS à des prix variant de 83 € par semaine pour la chambre simple à 162 € par semaine pour le studio « couple ». Là encore, le CROUS pratique le « premier arrivé premier servi ».

Nous espérons vous voir nombreux à Toulouse !

 

 

Yves Sciama, nouveau président de l'AJSPI

0
0

Après 2 ans de présidence et quelque 9 années hautes en couleur passées au sein du bureau de cette si chouette association, je cède la place à Yves Sciama, largement élu président lors de la dernière assemblée générale. Toutes mes félicitations à lui et tous mes encouragements pour les projets à venir ! Go go go !

Viviane Thivent

Première édition (dotée) du Prix du Journaliste Scientifique Français de l’année

0
0

Pour la troisième année consécutive, l’AJSPI participe au prix « European science writer of the year » organisé par the Association of British Science Writers en collaboration avec Janssen Research and Development. Ce prix, limité à la presse écrite, vise à « promouvoir l’excellence et la créativité dans le journalisme scientifique ». Il est doté de 600 £ (675 Euros) et sera remis durant la conférence européenne des journalistes scientifiques (ECSJ) à Toulouse le 8 juillet 2018.

https://ci6.googleusercontent.com/proxy/RnNZfQn2o2xpggJQqefCOervMbPIci5mujDPJnvl43kv6Rtxjyh5gHN_JKVzeU-aaGz3pePFgxfoAAtZJZNx8mveVTc-11j98EfuAJVcumUenA=s0-d-e1-ft#https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gifPour la première fois, le lauréat désigné par notre jury national recevra également le Prix du Journaliste Scientifique Français de l’année, doté de 500 euros par l’AJSPI.

Pour postuler, il vous suffit d'envoyer à contact@ajspi.com un CV en anglais, une lettre de présentation de votre travail et trois articles écrits entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2017, parus dans la presse ou sur un blog (l’AJSPI prend en charge leur traduction en anglais).

Attention, vous n'avez que jusqu'au 9 février (minuit) pour envoyer votre candidature. Bonne chance à tous !

Videos de la Journée sciences et médias

0
0

La journee « sciences et médias » organisée à la BNF par l’AJSPI et les sociétés savantes de Mathematiques, physique, chimie et informatique a été un succès et la BNF a réalisé une captation de toutes les conférences.

Il a été voté à l’unanimité de reconduire cette opération dans deux ans sur un thème qui reste à définir.

Visite du Lab de l’Institut culturel Google (1re édition)

0
0

L'AJSPI vous propose une visite du Lab de l'Institut Culturel de Google le lundi 4 juin 2018 de 18h à 19h30.

Durant cette visite seront présentés les derniers projets de Google Arts & Culture, ainsi que les récentes expérimentations développées par le Lab autour du machine learning notamment. L'objectif de l'Institut Culturel de Google est de développer des technologies pour aider ses partenaires à publier leurs collections en ligne et à toucher un nouveau public, grâce à des initiatives comme Art ProjectÉvénements historiques et World Wonders.

Cette visite aura lieu le 4 juin à 18h, en présence des membres du Club de l'AJSPI, une occasion intéressante de croiser des communicants de grands instituts de recherche dans un contexte unique. À l'issue de la visite, nous irons boire le verre de l'amitié au café du coin !

N'oubliez pas de vous inscrire !

Visite du Généthon, I-stem et YposKesi

0
0

L'AJSPI vous propose la visite de 3 laboratoires financés par l'AFM téléthon le 2 octobre.

Programme résumé :

  • 09h30 : départ de la place d'Italie.
  • 10h : Généthon par Frédéric Revah, Directeur Général de Généthon, Président d’YposKesi, (visite de la banque d’ADN et de la production de Généthon)
  • 11h50 : I-Stem par Christelle Monville à l’origine du projet précité ou Marc Peschanski, directeur scientifique d’I-Stem
  • 12h30 : YposKesi par Alain Lamproye, Directeur Général d’YposKesi
  • 13h : fin

Présentation détaillée des laboratoires :

Généthon, leader de la thérapie génique pour les maladies rares

Créé et financé à près de 60 % par l’AFM-Téléthon, Généthon a pour mission de mettre à la disposition des malades des traitements innovants de thérapie génique. 8 médicaments de thérapie génique issus des recherches de Généthon sont actuellement testés chez des malades.

Programme de la visite :

  • La plus grande banque d’ADN d’Europe qui contient les échantillons d’ADN de 87 000 individus concernés par 464 maladies génétiques
  • Le laboratoire de bioproduction, lieu stratégique d’innovation technologique au service des projets thérapeutiques de Généthon.
  • Rencontrez les équipes d’Ana Buj-Bello et de Federico Mingozzi qui ont mis au point les médicaments de thérapie génique pour la myopathie myotubulaire et le syndrome de Crigler-Najjar aujourd’hui testé chez les malades

I-Stem, 1er centre français de recherche sur les cellules souches pour les maladies génétiques

Né en 2005 sous l’impulsion de l’AFM-Téléthon et de l’Inserm, I-Stem est un centre de recherche et développementdédié à l’élaboration de traitements innovants en utilisant des cellules souches pluripotentes (ES et IPS) pour les maladies rares d’origine génétique. Son objectif est d’utiliser ces cellules en tant qu’outils pour comprendre les maladies génétiques ou pour développer des traitements (thérapie cellulaire ou criblage pharmacologique à haut débit).

Programme de la visite :

  • 900 m2 de laboratoires dont 1 plateau technologique regroupant 5 plateformes : bioproduction automatisée, criblage à haut débit, imagerie cellulaire, analyses génomiques, biobanque
  • Des équipes de recherches qui travaillent notamment sur la progéria, une maladie du vieillissement accéléré, ou encore la maladie de Steinert, une maladie rare d'origine génétique qui touche le muscle.

YposKesi - plateforme industrielle française de production de médicaments de biothérapies innovantes

L’AFM-Téléthon et BPI France ont créé, en novembre 2016, YposKesi, plateforme industrielle de production de médicaments de thérapie génique et cellulaire la plus grande d’Europe, destinés d’abord aux essais cliniques et à terme au marché.

Programme de la visite :

  • Les suites de production, de suivi et de contrôle des médicaments de thérapie génique.

Trois lauréats pour notre première bourse d’enquête sur le climat [vidéo]

0
0

Pour cette première édition de la Bourse d’enquête sur le climat, 16 projets ont été présentés par 26 journalistes originaires de 14 pays différents. Le jury a été très impressionné par la qualité des candidatures. Aux quatre coins de l'Europe, des journalistes scientifiques ont trouvé des histoires et des enquêtes passionnantes pour parler autrement du changement climatique. Les lauréats ont été annoncés le 8 juillet, lors de la 5ème Conférence européenne des Journalistes Scientifiques, à Toulouse (France) : 

Olga Dobrovidova (Russie), Tidal Current, 3 000 euros

L’énergie marémotrice est une véritable énigme ; la première usine marémotrice, située à La Rance (France), est entrée en service en 1966. Pourtant, un demi-siècle plus tard, cette source d’énergie renouvelable est encore très peu répandue puisqu’il est physiquement difficile de visiter l’intégralité des usines marémotrices du monde. L’énergie marémotrice est-elle économiquement viable aujourd’hui ou le sera-t-elle dans un avenir proche ? Sur quelle philosophie reposaient les projets des années 1960 et comment ceux-ci ont-ils résisté à l’épreuve du temps ? À quoi ressemble une centrale marémotrice en Arctique ? Le projet Tidal Current est une enquête multimédia destinée à explorer cette technologie sur l’ensemble du globe, en s’attachant plus particulièrement à son empreinte environnementale et climatique.

Vera Novais (Portugal) et Michele Catanzaro (Espagne), Grassroots for climate, 3 550 euros

En Europe, l’Espagne et le Portugal comptent parmi les régions les plus vulnérables aux conséquences du changement climatique. Pourtant, la crise financière a mis un coup d’arrêt à la capacité des États et des sociétés à adopter des mesures ambitieuses d’adaptation et d’atténuation. Le projet Grassroots for climate cherche à déterminer si les initiatives développées par les citoyens peuvent constituer une réponse à cette problématique. Outre les formidables récits de réussite, d’échec et de créativité qu’il présente pour relever le défi du changement climatique, ce projet interroge des experts en environnement, en économie et en énergie, afin d’évaluer l’impact de ces initiatives et rendre compte des études menées sur les réussites, les défis et les limites de ces initiatives citoyennes.

Slobodan Bubnjević, Marija Đurić et Nikola Zdravković (Serbie), A Regional Map of Climate Skepticism, 6 000 euros

Dans le cadre de l’actuel processus d’adhésion à Dans le cadre de l’actuel processus d’adhésion à l’UE, les pays des Balkans occidentaux se dotent de politiques climatiques visant à répondre aux objectifs fixés par l’Union. Ils tentent par ailleurs, dans une certaine mesure, de sensibiliser le public à ces questions. Pourtant, dans le même temps, le scepticisme face au changement climatique a rapidement envahi le paysage médiatique local. Le climatoscepticisme affiché dans cette région est-il propre à ces populations ou est-il encouragé, voire manipulé, par certaines parties prenantes ? Regional Map of Climate Skepticism entend enquêter sur les mécanismes fondamentaux à l’œuvre dans le cadre de ce sentiment dans la région.

Toutes nos félicitations aux lauréats!

Le jury était constitué de journalistes scientifiques et d’experts de la question du changement climatique :

  • Jacopo Pasotti (auteur/photographe scientifique et environnemental basé en Suisse) ;
  • Mićo Tatalović (journaliste scientifique et directeur de l’information originaire de Croatie, président d’ABSW) ;
  • Lise Barnéoud (journaliste scientifique française, AJSPI) ;
  • Franck Courchamp (chercheur, basé en France, travaillant sur les conséquences du changement climatique sur la biodiversité et les écosystèmes, CNRS), lauréat du programme Climate Initiative de BNP Paribas en 2014 et membre du comité scientifique de la Fondation ;
  • Friederike Otto (Directrice adjointe de l’Environmental Change Institute, Université d’Oxford), lauréate du programme Climate Initiative de BNP Paribas en 2016.

Visite du Lab de l’Institut culturel Google (2e édition)

0
0

Pour les absents de la visite de juin dernier, L’AJSPI vous propose une nouvelle visite du Lab de l’Institut Culturel de Google le vendredi 14 septembre de 18 h à 19 h 30. Durant cette visite seront présentés les derniers projets de Google Arts & Culture, ainsi que les récentes expérimentations développées par le Lab autour du Machine learning notamment.

L’objectif de l’Institut Culturel de Google est de développer des technologies pour aider ses partenaires à publier leurs collections en ligne et à toucher un nouveau public grâce à des initiatives comme Art Project, Événements historiques et World Wonders. 

Cette nouvelle visite aura lieu le 14 septembre à 18 h, en présence des membres du Club de l’AJSPI, une occasion intéressante de croiser des communicants de grands instituts de recherche dans un contexte unique. À l’issue de la visite, nous irons boire le verre de l’amitié au café du coin !

N’oubliez pas de vous inscrire !

5ème Conférence européenne des journalistes scientifiques [vidéo]

0
0

Le 8 juillet 2018, avait lieu, à Toulouse, l’ECSJ 2018, la 5e Conférence européenne des journalistes scientifiques, organisée par l’AJSPI, en coopération avec l’union des associations européennes de journalistes scientifiques (EUSJA). Pour tous ceux qui n’ont pas pu se rendre à cet événement, nous vous proposons de retrouver en vidéo les différents sujets abordés durant cette journée intense.

Pensez à cliquer en haut à gauche de la vidéo pour dérouler la playlist. Vous pouvez également activer les sous-titres en bas à droite du player.

Colloque « Engager les chercheurs, un levier clef pour diffuser la culture scientifique dans notre pays »

0
0

L’AJSPI a participé, le 6 septembre dernier, a un colloque organisé au Collège de France par le think tank #leplusimportant sur le thème « Engager les chercheurs : un levier clé pour diffuser la culture scientifique dans notre pays ».

En présence d’Antoine Petit, président du CNRS, et des représentants des grands instituts et agences de recherche (inserm, cea, inra, anr…), des acteurs universitaires (PSL, CPU, CRI, EHESS, etc.), des centres de transmission du savoir (Universcience, Casemate, cnam, BNF…) et des acteurs de terrain (Amcsti, fondation Wikipedia, nous…), les débats ont permis de formuler et de chiffrer 14 propositions pour favoriser l’engagement des chercheurs dans la médiation scientifique.

Malgré les deux réunions préparatoires et la tenue du colloque le 6 septembre ces propositions ne sont pas complètement arrêtées et en tant que professionnels, vous pouvez donner votre avis. Les propositions vous sont soumises ici : bit.ly/EnqEngagementChercheurs 

Lien vers l’association : https://leplusimportant.org/

Visite de l’Institut des sciences forensiques de la gendarmerie

0
0

L’IRCGN est un institut de sciences forensiques, englobant sur un même site toutes les technologies et sciences concernant la recherche de la vérité scientifique au procès pénal.

Il est organisé en 5 branches : 

  • la division criminalistique physique et chimie (DCPC) regroupe les activités physicochimiques, balistiques, microanalyse, environnement-incendies-explosifs, toxicologie ;
  • la division criminalistique ingénierie et numérique (DCIN) comprend les activités liées à l’ingénierie et aux nouvelles technologies : informatique-électronique, signal image-parole, documents, véhicules ;
  • la division criminalistique identification humaine (DCIH) est composée des activités ayant trait à l’odontologie et la médecine légales, l’anthropologie et l’hématomorphologie, la faune et la flore forensiques, les empreintes digitales ;
  • la division criminalistique biologie et génétique (DCBG) forme un pool unique d’experts en génétique dans une même chaîne fonctionnelle ;
  • un service interprétation des données en charge de l’interprétation statistique des indices et des preuves ; un service saisine scellé et un service assurance qualité assurent la traçabilité des dossiers et scellés ainsi que la promotion et le suivi de la politique qualité souhaitée par la direction de l’Institut.

Le programme de la journée est en cours d’élaboration.

Attention derniere inscription possible :  le 23 novembre

Visite des laboratoires de Polytechnique

0
0

L'École polytechnique invite les membres de l'AJSPI à découvrir ses laboratoires et rencontrer ses chercheurs sur le campus de Palaiseau, le mardi 16 octobre de 9h à 17h.

Les thèmes abordés durant la journée seront : 

  • Physique du sport et du handisport
  • Étude du climat / Trend X (avec toutes les disciplines scientifiques au service du développement durable) 
  • Astrophysique et physique des particules
  • Éconophysique
  • Les plasmas froids et leurs différents usages
  • Les lasers à fibres

Le transport et le déjeuner seront assurés par l'École polytechnique. 

Une navette partira de la station RER B Denfert-Rochereau à 8h (retour par navette à 17h, ou par vos propres moyens plus tôt).

Programme détaillé et inscription directement auprès de Sara Tricarico :
01 69 33 38 70 ou 06 66 53 56 10
sara.tricarico@polytechnique.edu

Invitation au « Séminaire du Directeur » de l’École Normale Supérieure

0
0

Comme chaque mois désormais, le Directeur de l’École Normale Supérieure propose deux places aux journalistes de l’AJSPI souhaitant participer au « séminaire du directeur », qui se tiendra de 12h15 à 13h15 le mercredi 17 octobre dans le salon de la Direction, et sera suivi d’un cocktail.

Les deux oratrices seront Mmes Claire Zalc et Mme Nathalie Spassky. Pour l’instant, nous n’avons pas l’intitulé ni le thème de leurs présentations.

Les collègues intéressés peuvent s’inscrire sur la base du « premier arrivé, premier servi ». Priorité sera donnée à ceux qui n’ont jamais assisté au séminaire.

Des bourses de reportage de 5 000 à 20 000 euros

0
0

Vous couvrez parfois les questions de santé ? Voici l'occasion de réaliser ce vieux projet de reportage dont vous rêvez depuis si longtemps ! 

Le Centre Européen de Journalisme (EJC) vient de lancer le programme “Global Health Journalism Grants for France”. Il s’agit d’une bourse d’un montant total de 135 000 euros attribuée à une dizaine de journalistes qui auront réalisé un reportage sur le sujet de la santé dans les pays en voie de développement. Chaque journaliste recevra entre 5000 et 20 000 euros selon l’ampleur de son projet de reportage. Le but de cette bourse est de sensibiliser au sujet de la santé à l’échelle internationale le grand public, les jeunes adultes et les décideurs, chercheurs et dirigeants gravitant autour de la santé. Elle est réservée aux médias français.

Sont éligibles à cette bourse les rédactions, les pigistes et les journalistes en poste dans une rédaction. Les candidatures se font en ligne ici : https://health-fr.journalismgrants.org/eligibility/fr

Elles sont ouvertes jusqu’au 30 avril, ATTENTION LE DELAI EST COURT.

Cette bourse est subventionnée par la Fondation Bill & Melinda Gates. Elle récompense un journalisme exigeant et entend promouvoir une nouvelle couverture médiatique du sujet en récompensant quelques reportages pointus ayant une large visibilité. Les critères d'éligibilité sont ici : https://health-fr.journalismgrants.org/eligibility

Plus d’informations:https://health-fr.journalismgrants.org ou en écrivant à sante@journalismgrants.org.

Voyage en Israël

0
0

Du 16 au 23 mars 2018, douze journalistes de l'AJSPI se sont rendus en Israël pour un voyage d'études organisé par Marina Julienne et Sophie Becherel. Ils sont allés de Tel-Aviv à Haïfa en passant par Rehovot et Ber Sheeva dans le désert du Negev. Quatre thèmes ont été retenus : médecine ; voiture autonome ; cyber sécurité/techno ; culture en milieu aride. De nombreux laboratoires ont été visités, et notamment des équipes mixtes (franco-israéliennes) travaillant pour l’Inserm et le CNRS.Ce voyage a pu être organisé grâce à l’aide et au financement de l'Ambassade d'Israël en France (pour les billets d'avion), le Conseil Pasteur-Weizmann, l'Académie des sciences, l'année croisée France-Israël via l'Institut Français. Un remerciement particulier à David Weizmann, qui a beaucoup œuvré pour réunir les différents partenaires de ce voyage (et nous mettre en relation avec les chercheurs de Weizmann). Merci également pour leur aide à Muriel Touati et Benjamin Bendayan du Technion France pour la visite des labos du campus à Haifa ainsi qu’à l’équipe d’Hadassah France.

Attention, pour accéder au compte-rendu (en PDF), vous devez être connecté en tant que membre journaliste de l'AJSPI.

Deep fake et manipulation de vidéo : comment sont-ils fabriqués ? comment les repérer ?

0
0

Régulièrement, les progrès des manipulation de vidéos font le buzz. Obama se retrouve à parler comme trump, Nicolas Cage devient Indiana Jones.

Avec Vincent Nozick, enseignant-chercheur à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée et membre du Laboratoire d'Informatique Gaspard-Monge, nous verrons comment détecter les deepfake.

Avec Gabriel Peyre, chercheur au CNRS, nous parlerons des progrès de l'intelligence artificielle qui ont rendu possible ces manipulations : les Generative Adversarial Network (GAN).

Petit-déjeuner sur les enjeux des terres rares

0
0
By Ismoon (talk) 21:17, 27 January 2018 (UTC) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 4.0  (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], from Wikimedia Commons

Les enjeux des métaux stratégiques, le cas des terres rares sera le thème du petit déjeuner de l'AJSPI le 15 novembre prochain.

Sont invités :

  • Michel Latroche, chimiste CNRS à l’Institut de chimie et des matériaux Paris-Est (CNRS/UPEC) qu’il dirige. Il évoquera les  axes  de  recherche  et  possibilités  de  développement  de  matériaux  sans terres rares (comme le remplacement ponctuel du lanthane par du magnésium).
  • Le géologue Nicholas Arndt, professeur émérite à l’Institut des sciences de la Terre (CNRS/UGA/IRD/Ifsttar/Univ Savoie Mont Blanc). Il parlera des ressources en terres rares et de leur approvisionnement

On revient vite vers vous avec le lieux !

Lancement de la 12e édition de la bourse d'échange entre chercheurs et journalistes

0
0

Depuis une douzaine d’années, l’AJSPI lance sa bourse d’échange entre chercheurs et journalistes. Le principe de cet échange est de permettre à des chercheurs de mieux connaître le travail des journalistes et les enjeux et les impératifs du métier de journaliste scientifique en participant à la vie d’une rédaction pendant 5 jours. Réciproquement, des journalistes s’immergeront dans le travail quotidien des chercheurs en passant 5 jours dans un laboratoire ou en étant sur le terrain. L’appel s’adresse pour le moment aux chercheurs souhaitant postuler à cet échange.

Vous trouverez ci-joint le formulaire de candidature (doc) pour postuler à cet échange, à envoyer à l’AJSPI avant le 30 novembre. Si vous le souhaitez, nous tenons à votre disposition le rapport de l’échange précédent avec les différents témoignages des participants.

Olivier Donnars
Coordinateur de l’échange AJSPI chercheur-journaliste 2018/2019

Formation « Appréhender l’univers de la justice »

0
0

Quelle différence entre le parquet et le siège ? Quelles sont les différentes fonctions des magistrats ? Qui peut communiquer sur une enquête en cours ? Comment lire une décision de justice ?... À l’heure où les procès autour des scandales sanitaires et/ou écologiques se multiplient, l’AJSPI vous propose une formation sur le thème « Appréhender l’univers de la justice » le jeudi 29 novembre 2018.

La formation sera assurée par la journaliste Dorothée Moisan : elle a été durant cinq ans la correspondante de l’AFP au Palais de Justice de Paris et a assuré les formations Justice des collaborateurs de l’agence. Elle a également couvert pendant plusieurs mois la rubrique Police de l’AFP. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages d’enquête, notamment « Le Justicier », sur les rapports de l’ancien président Nicolas Sarkozy avec la Justice.

Contenu

Durant cette formation, vous prendrez connaissance des principaux rouages de la machine judiciaire française et gagnerez en pertinence dans la couverture des dossiers judiciaires. La matinée sera consacrée à la présentation des différentes juridictions (civiles et pénales, 1èreinstance, appel et cassation) et au décryptage du jargon judiciaire (siège/parquet, accusé/prévenu, etc.). Nous y aborderons les étapes de l’enquête et le rôle des différents acteurs de la procédure.

L’après-midi sera consacré à des cas pratiques. Vous apprendrez comment couvrir un procès, ainsi qu’à déchiffrer seul une décision judiciaire, à partir de copies de jugements rendus en Santé/Environnement, que ce soit sur des délits de pollution, d’homicide involontaire ou de diffamation. Quels pièges éviter, quelles erreurs ne pas commettre.

Attention, cette formation étant réservée aux membres de l’AJSPI il faut d’abord vous connecter au site pour pour pouvoir ensuite vous y inscrire

IMPORTANT : en raison du plan Vigipirate, une pièce d’identité (CNI, passeport) vous sera demandée à l’entrée. Les cartes de presse ne sont pas acceptées comme cartes d’identité.

Contre la proposition de loi fake news, il est encore temps !

0
0

Sollicitée par l'association de la presse judiciaire (APJ), l'AJSPI s'est jointe aux associations signataires du texte ci-dessous.

Le 8 juin 2018,
 

La proposition de loi relative à la lutte contre les fausses informations doit permettre à la justice de faire cesser en référé la diffusion de fausses informations durant les périodes pré-électorales et électorales pour des scrutins nationaux.

Les journalistes ne sont évidemment pas opposés à l’objectif de lutte contre la manipulation de l’information mais ils alertent la ministre de la culture sur l’imprécision d’un texte à double tranchant.

Cette proposition de loi peut se révéler dangereuse pour la liberté d’expression car elle est au fond impraticable : quelle que soit la définition de la « fausse information », celle-ci est évidemment trop vague et incertaine. Une nouvelle définition, proche de la tautologie (« toute allégation ou imputation d’un fait, inexacte ou trompeuse, constitue une fausse information ») a d’ailleurs été arrêtée hier soir, jeudi 7 juin 2018, par les députés en séance.

Mais la ministre elle-même a reconnu que ce texte devrait être retravaillé, et qu’une nouvelle définition serait proposée au Sénat. C’est la preuve des difficultés à circonscrire cette notion.

Par ailleurs, l’utilisation du référé pour des matières qui nécessitent bien souvent une enquête minutieuse paraît tout aussi illusoire. Le texte ne précise pas davantage qui devra apporter la preuve de la fausseté de l’information. De plus, la procédure contourne le droit de la presse et les garanties procédurales prévues par la loi de 1881.

Le gouvernement assure que ce texte ne portera pas atteinte à la liberté d’expression et à la liberté de la presse mais la proposition de loi reste très confuse. Contrairement aux propos de la ministre, les médias professionnels ne sont pas exclus du texte, dès lors qu’ils sont en ligne. Une simple notification push pourrait être considérée comme une diffusion de « manière automatisée par le biais d’un service de communication au public en ligne », rentrant dans le champ de la loi.

Quelles garanties pour le travail des journalistes dans ces conditions ? Cette crainte est accentuée par l’annonce de la ministre de la culture du lancement d'une « plateforme commune de décryptage de fausses nouvelles » sur le site de franceinfo. Est-ce vraiment à un ministre d’annoncer cela ?

Les députés n’ont pas terminé l’examen de la proposition de loi, il est encore temps d’abandonner le texte tel que proposé aujourd’hui.

Signataires :

Association de la presse judiciaire (APJ), association des journalistes de l’information sociale (AJIS), association des journalistes de l’énergie (AJDE), association des journalistes de l’environnement (AJE), association des journalistes européens (AJE), association des journalistes économiques et financiers (AJEF), association des journalistes médias (AJM), association française des journalistes agricoles (AFJA), association des journalistes de sécurité (AJS), association des journalistes scientifiques de la presse d'information (AJSPI), association de la presse présidentielle (APP), association des journalistes scientifiques (AJSPI), association de la presse ministérielle (APM), association des journalistes PME (AJPME), association de la presse diplomatique (APDF)